Projet de végétalisation « Fais une fleur à ton Quartier » à Uccle – Témoignage

Découvrez le projet de végétalisation « Fais une fleur à ton quartier » à travers le témoignage d’une citoyenne engagée !

  • Racontez-nous l’origine de l’initiative : comment l’idée a-t-elle émergé ?

Depuis de nombreuses années, des riverains du quartier Vanderkindere-Bascule se plaignent d’un environnement peu attrayant et manquant cruellement de verdure. La rupture entre le bois de la Cambre et les rues avoisinantes est abrupte.

En mai 2018, le Comité de quartier a interpellé les autorités communales à ce sujet, demandant entre autres que des arbres soient plantés dans la rue Vanderkindere.

Lorsqu’est paru l’appel à projet Inspirons le Quartier, le Bureau de notre comité a décidé de créer une association de fait « Fais une fleur à ton quartier » qui allait répondre à cet appel .

  • Pourquoi avez-vous souhaité répondre à l’appel à projet ?

Nous avons estimé que la végétalisation de nos rues s’inscrivait parfaitement dans le cadre des projets Quartiers Verts et avons choisi comme objectif premier le fleurissement des rues de la Bascule, J. Hazard, Vanderkindere et Stanley. La rue Vanderkindere étant particulièrement longue, nous avons sélectionné une première partie allant de la chaussée de Waterloo à la rue Gabrielle. Nous avons envisagé l’installation de plantations au sol, dans des contenants et jardinières selon les souhaits des habitants et en respectant certaines contraintes urbanistiques. Pour la rue Stanley nous avons sollicité le service environnement de la commune pour avoir l’autorisation de fleurir les carrés d’arbre.

  • Comment s’est constitué votre groupe ?

Notre nouvelle association (groupe porteur) a pris contact avec de nombreux riverains, a distribué un toutes-boîtes annonçant une réunion publique d’information. Celle-ci a eu lieu le 17 novembre, a permis aux riverains présents de consulter des documents présentant les différentes plantes répondant aux critères fixés par Bruxelles Environnement, de faire ainsi leur choix et de s’inscrire comme bénéficiaire potentiel.

  • Comment vous organisez-vous pour fonctionner en groupe ?

Le groupe porteur a poursuivi son travail d’information par des contacts personnels et, lorsque l’octroi d’un subside a pu être annoncé, a organisé une séance d’information réunissant le groupe porteur et les personnes prêtes à s’engager dans la concrétisation du projet (répartition des tâches – réunion du 23 mars).

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Quest-ce que cela vous apporte personnellement ?

Outre une certaine charge de travail (principalement sur le plan administratif) :

– la satisfaction de constater que notre initiative a reçu un accueil bienveillant et a suscité chez les riverains un nouvel intérêt pour leur environnement.

– la prise de conscience du rôle que chacun peut jouer pour l’améliorer.

– le plaisir de participer à une action s’inscrivant dans le cadre d’un projet de plus grande envergure.

  • Quel impact espérez-vous, pour quel public ?

Une implication plus grande des riverains (habitants et commerçants) dans la gestion de leur environnement, un élargissement du concept de végétalisation à celui de la biodiversité et développer le souci de la propreté publique.

  • Quel a été votre meilleur moment jusqu’ici ?

Avoir eu la chance de voir des enfants se rassembler, s’intéresser à la biodiversité, de les voir prendre en charge des plantations et des semis à la porte de leurs habitations et s’engager à en prendre soin.

                                                                       

  • Quelle aide l’appel à projet Inspirons le quartier vous a-t-il déjà donné  

Un accompagnement dès le départ qui nous a aidé à mieux déterminer le cadre du projet.

  • Comment cela a-t-il bénéficié à votre projet ?

Grâce aux multiples et précieuses informations qui nous ont été données, les échanges réguliers avec notre coach nous ont permis de respecter les conditions fixées par Bruxelles Environnement, d’élaborer plus facilement notre budget.

Le fait de pouvoir faire référence à Bruxelles Environnement et à Natagora a aussi donné un poids supplémentaire à notre démarche, tant auprès des riverains qu’auprès des autorités communales.

  • Avez-vous participé à des événements organisés dans le cadre de lappel à projets (rencontres, formations, …) ?

Oui, à la rencontre avec les responsable des différents projets sélectionnés ainsi qu’à une séance de formation consacrée à la végétalisation des carrés d’arbre.

  • Quen avez-vous retiré ?

Un complément d’informations techniques mais surtout le sentiment d’une convergence d’intérêts et d’objectifs à plus grande échelle, l’importance du maillage vert dans la région de Bruxelles et l‘engagement d‘y travailler activement. 

Portrait chinois : Si votre expérience était :

  • Un dessert? Elle serait une salade de fruits.
  • Un animal? Elle serait une abeille.
  • Une boisson? Elle serait de l’eau de source.
  • Une odeur? Elle serait une odeur fruitée.
  • Une qualité? Elle serait la créativité et/ou la ténacité.
  • Une émotion? Elle serait l’inspiration.
  • Une chanson? Elle serait « j’ai descendu dans mon jardin ».
  • Un art? Elle serait poésie.
  • Évolution du projet :

Le corps enseignant de l’école maternelle Montjoie ayant répondu favorablement à notre proposition d’impliquer leurs jeunes élèves dans la protection de la biodiversité de la rue, trois rencontres avec les enfants de 2ème ont permis la réalisation de divers types d’hôtels à insectes qui ont été installés par les enfants lors d’une joyeuse sortie.

                                                             

Lorsque le Service de l’Environnement de la commune a été averti de la sélection de notre projet nous avons rencontré l’Échevine de l’Environnement et le Responsable du développement durable.

Au cours de cette réunion nous avons obtenu que des plantes mellifères nous soient offertes pour les carrés d’arbre de la rue Stanley et d’autre part que 12 bacs contenant des arbustes fruitiers soient installés rue Vanderkindere. Nous avons complété ces bacs en y installant quelques fleurs et nous nous sommes engagés à les entretenir.