fbpx

Modalités des propreté

Modalités des propreté

Quels sont les objectifs poursuivis ?​

La propreté publique fait désormais partie des grands enjeux planétaires en plus d’être un enjeu quotidien et proche des citoyenžnežs. La malpropreté des rues est un problème tangible et qui impacte de façon assez négative, le cadre de vie des habitantžežs et l’image de Bruxelles. Il est fréquent de retrouver des dépôts clandestins, des sacs poubelles non conformes ou sortis aux mauvais jours de collecte, des emballages alimentaires ou encore des mégots de cigarette.

Par ailleurs, le lien entre les divers déchets présents dans nos océans et la propreté de nos milieux urbains est parfois méconnu. Selon différentes associations environnementales, 80% des déchets aquatiques proviennent de l’intérieur des terres. On y retrouve des mégots de cigarette, des morceaux de plastique ou de polystyrène, des emballages ou encore des bouchons en plastique. Autre fait, un mégot de cigarette pollue jusqu’à 500 litres d’eau à cause du plastique et des composants toxiques qu’il contient, ralentissant la croissance des plantes.

Durant longtemps, la population a considéré la propreté urbaine comme une mission appartenant exclusivement aux pouvoirs publics. La tendance s’inverse depuis quelques années, une dynamique et conscientisation mondiale a débuté autour de cette question donnant ainsi, par exemple, naissance à l’organisation de ramassages de déchets citoyens et bénévoles.

Cet appel à projets veut non seulement mettre en avant le lien fort entre l’environnement et la propreté urbaine, mais aussi encourager les habitants à développer des outils pour sensibiliser la population et à développer des solutions permettant de modifier le comportement des personnes commettant des actes de malpropreté, en y développant des projets innovants, créatifs voire même insolites.

Ce volet de l’appel s’inscrit dans l’objectif de renforcer la construction du premier plan Stratégique de Propreté urbaine en Région de Bruxelles-Capitale consistant en un grand processus de dialogue entre les acteurs de propreté et y en incluant la participation citoyenne

Qu’est-ce qu’un projet propreté?

Particulièrement dans ce volet, les projets doivent prendre place soit dans un espace public, soit dans un espace accessible au quartier. Il ne s’agit pas ici de financer des projets particuliers, dans les espaces privés et à usage privatif uniquement.

Notez aussi que l’Agence Bruxelles Propreté via son programme « WakeUp CleanUp » fournit un soutien logistique (évacuation des déchets, présence d’animateurs, etc.) et matériel (gants, chasubles, pinces à déchets, cendriers de poche, etc.) aux bénévoles souhaitant organiser un ramassage de déchets.

Concrètement, ces objectifs peuvent se traduire dans les projets suivants:

Action de ramassage de déchets sur l’espace public, réapproprié

  • conscientisation de son quartier aux questions de propreté ;
  • développement d’une communication (réseaux sociaux, affiches, sur le terrain, etc.) ;
  • organisation d’un « plogging » collectif (ramasser les déchets lorsqu’on fait son jogging) ;
  • organisation d’actions de nettoyage symbolique avec diverses associations du quartier

Solutions opérationnelles innovantes répondant à des problématiques récurrentes

  • fabrication de cendriers « récup’ » à distribuer aux cafés, restaurants, etc. ;
  • placement de plaques de sensibilisation à l’entrée des égouts ;
  • aménagement des pieds d’arbres ;
  • repeindre une façade taguée sauvagement ou la faire “retaguer” par des professionnels.

 Communication impactante favorisant le changement de comportement, destinée à différents publics afin de favoriser les bons comportements en matière de propreté (notamment en incluant un côté artistique au projet)

  • implémentation d’infrastructures pour la propreté urbaine, créatives et innovantes (faisant recourir à la théorie du Nudge) en des lieux stratégiques ;
  • tube en plexiglass rempli de déchets ou de mégots à disposer dans l’espace public ;
  • installation de cendriers-sondage ;
  • installation d’arbre à chewing-gum ;
  • confection d’un costume à partir de déchets collectés en rue à destination des écoles, des festivals, des évènements dans l’espace public, lors des marchés, etc. ;
  • réalisation d’une fresque par les habitants sur un mur soumis à la problématique du tag ;
  • création d’un jeu de sensibilisation à destination d’une ludothèque ;
  • création d’itinéraires spéciaux pour les chiens menant vers les poubelles/canisites
  • création et installation de déchets géants sur la voie publique ;
  • création d’un journal de quartier sur les gestes civiques de propreté publique ;
  • filmer une chanson sur le thème de la gestion des déchets, organiser un flash mob ;
  • organisation d’une visite des installations du service de la propreté urbaine.

Reportage sur « les balayeurs de mon quartier »

  • valorisation du travail des agents de propreté ;
  • création de lien social ;
  • diffusion du reportage photographique/audiovisuel dans la presse, dans l’espace public, sur les réseaux sociaux.