fbpx

Modalités des projets Zéro Déchet

Modalités des projets Zéro Déchet

Quels sont les objectifs poursuivis ?​

Le zéro déchet peut être résumé en 8 gestes clefs. En effet, les objets de notre quotidien sont produits à partir de ressources naturelles. Ils sont fabriqués, transportés et distribués, parfois aux quatre coins du monde. Chaque étape de vie d’un objet, de sa production à sa destruction, a donc un impact sur l’environnement et le climat. À chaque fois qu’un objet est réutilisé, ou non consommé, ce sont des ressources naturelles qui sont économisées. Donc, un impact sur le climat réduit. Prolonger la durée d’utilisation est une vraie solution, mais ça n’est pas la seule :

  1. Simplifier sa consommation
  2. Louer / Emprunter / Partager
  3. Acheter en 2e main
  4. Maximiser les objets et emballages réutilisables
  5. Réparer
  6. Faire soi-même,
  7. Donner pour réutiliser
  8. Composter et Recycler

Le Challenge Zéro déchet l’a démontré : Les quantités de déchets à incinérer peuvent être diminuées par 4 ! Aussi, dans cette thématique, il s’agit de contribuer à la mise en place d’un véritable quartier Zéro Déchet. Dans ce quartier idéal, toutes les composantes ont intégré le zéro déchet dans leur fonctionnement. Pour cela, plusieurs axes sont mis en avant :

  1. La sensibilisation du quartier au Zéro Déchet en incluant le plus possible une diversité de publics et toutes les composantes d’un quartier ;
  2. La sensibilisation d’une organisation pour autant que les citoyens puissent changer son mode de fonctionnement (ex : participation aux décisions qui ont un impact sur les déchets) ;
  3. Le développement de bibliothèques d’objets ;
  4. La mise en place de « services / infrastructures » autour du don et du prêt ;
  5. Tout autre projet facilitant le Zéro Déchet.

 

 

Qu’est-ce qu’un projet Zéro déchet ?

> La sensibilisation au Zéro Déchet du quartier ou d’une organisation (ex : club de sport…) ;

Projets visant à aller à la rencontre des habitants de tout horizon pour leur montrer que le Zéro Déchet est moins compliqué qu’imaginé : conseils par les pairs, organisation d’une communication de proximité, développement d’un effet de masse :

  • Zero waste challenge ;
  • Interpellation sur la consommation ;
  • Remplissage des gourdes au sein de cafés ;
  • Promotion d’emballages réutilisables auprès des restaurants ou commerçants locaux (mugs réutilisables, lunch boxes réutilisables, abandon de la distribution de pailles, etc.) ;
  • Lutte contre les objets jetables ;
  • Fête zéro déchet ;
  • Faire découvrir l’intérêt des Fab-lab et autres ateliers partagés, les possibilités de fabriquer soi-même son propre mobilier ;
  • Montrer les possibilités de réemploi de matériaux lors de rénovation ou de construction, … ;
  • Étudiant qui développent des emballages réutilisables à La Cambre, Royal Uccle sport, club zéro déchet, …).

 

 

Découvrez les conditions pour bien dimensionner un projet de sensibilisation sur la page internet zéro déchet : https://inspironslequartier.brussels/zerodechet/

> Bibliothèque d’objets

Projets aidant au développement d’initiatives existantes (ex ; Usitoo, Remorquable, Babythèque,  …) ou d’un nouveau service localisé (ex : au sein d’un immeuble à appartements multiples, dans un crèches…) de bibliothèques d’objets qui permettent aux personnes d’emprunter des outils et objets de qualité à petit prix (ex : matériels pour bébé, tonnelle de jardin, appareils à raclette, perceuses, ponceuses, vélo  etc.) comme c’est le cas pour les livres dans une bibliothèque.

Consultez sur le site internet zéro déchet (https://inspironslequartier.brussels/zerodechet/) les facteurs qui favorisent la mise en place de bibliothèques d’objets citoyenne.

> Services / infrastructures » autour du don, échange

Demande de soutien pour des projets ne nécessitant pas de soutien financier, mais dont les porteurs souhaitent bénéficier d’un accompagnement à la dynamique de groupe pour pouvoir travailler sereinement avec des bénévoles, avoir accès aux formations proposées et à la mise en réseau des activités, et éventuellement bénéficier d’un soutien de communication. C’est parfois le cas des donneries, gratiféria, systèmes d’échanges locaux, etc. Il est dans ce cas possible de participer en remettant une candidature décrivant votre projet, sans joindre de budget.

Certains projets seront financés selon des montants réduits car répondant à un besoin ponctuel et spécifique pour l’investissement. C’est le cas pour la mise sur pied de valves du quartier, bookbox, givebox, …